Le secteur Postes Canada a annoncé aujourd’hui un résultat avant impôt de 55 millions de dollars pour 2016. Il s’agissait d’une troisième année de profit consécutive pour le secteur. Nous demeurons le n° 1 des colis au Canada, une réussite dont nous sommes fiers et que nous devons au dévouement de milliers d’employés qui ont travaillé sans relâche tout en se souciant des clients.

Nos résultats de 2016 sont positifs, mais nous avons toujours d’importants défis à relever : la baisse des volumes de courrier, des obligations considérables au titre du régime de retraite, des coûts de main-d’œuvre relativement importants et la nécessité d’investir dans notre réseau afin de nous adapter à l’augmentation des volumes de colis. Nous croyons pouvoir relever ces défis.

Nous avons accru nos revenus annuels du secteur Colis de 521 millions de dollars depuis 2011, lorsque nous avons décidé d’aider en priorité les entreprises canadiennes à prendre de l’expansion au moyen du commerce électronique. Notre stratégie de croissance fonctionne, tant pour elles que pour nous. C’est pourquoi 2016 a été une année charnière. Par exemple, nous avons livré au moins un million de colis en une journée à 34 reprises. De plus, pendant la période des Fêtes, nous avons fracassé tous les records de livraison de colis.

Principaux résultats du secteur Postes Canada par rapport à 2015

Colis

  • Les revenus ont augmenté de 92 millions de dollars ou de 5,6 % pour atteindre 1,7 milliard de dollars.
  • Les volumes se sont accrus de 14 millions d’articles ou de 7,7 % pour atteindre 195 millions.
  • Les colis comptent maintenant pour 28 % de nos revenus.

 
Courrier transactionnel

  • En recul de 286 millions d’articles ou de 7,8 %, les volumes ont poursuivi leur baisse de la dernière décennie. Cela représente un manque à gagner de 256 millions de dollars selon le revenu moyen par envoi en 2016.
  • Les volumes du secteur Courrier transactionnel se sont repliés de 44,1 % par adresse au cours de la période allant de 2007 à 2016, pendant laquelle les volumes ont chuté et le nombre de destinataires augmenté.
  • En 2016, le secteur Courrier transactionnel représentait moins de la moitié des revenus du secteur.

 
Marketing direct

  • Les revenus, qui se chiffrent à 1,14 milliard de dollars, ont baissé de 67 millions de dollars ou de 5,6 %.
  • Les volumes ont chuté de 261 millions d’articles ou de 5,3 %.

 
Groupe d’entreprises

  • Le Groupe d’entreprises de Postes Canada a enregistré un résultat avant impôt de 114 millions de dollars, en baisse de 22 millions de dollars par rapport à 2015.
  • Purolator a annoncé un résultat avant impôt de 67 millions de dollars, en hausse de 11 millions de dollars par rapport au résultat avant impôt inscrit en 2015.

2017/05/02

À cause du risque d’un arrêt de travail au troisième trimestre, les clients commerciaux de Postes Canada ont pris d’autres dispositions pour assurer la livraison de leurs colis et de leur courrier. Cela a réduit les volumes de façon marquée. Même si nous avons conclu le 30 août des ententes de principe avec le Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes, les volumes ont pris plus de temps à se redresser.

Nous estimons à 100 millions de dollars pour le troisième trimestre l’incidence financière nette de cette période d’incertitude. Ce chiffre reflète la réduction importante des revenus. Il comprend aussi une légère baisse des coûts, entre autres parce qu’on a eu moins recours à des heures supplémentaires et à des employés temporaires. Les coûts des avantages sociaux ont aussi baissé au troisième trimestre, à cause d’un gain non récurrent et hors trésorerie de 44 millions de dollars. Ce gain provient de la nouvelle convention collective conclue au mois d’août avec l’Association canadienne des maîtres de poste et adjoints (ACMPA).

Le secteur Postes Canada a enregistré une perte avant impôt de 60 millions de dollars au troisième trimestre, par rapport à une perte avant impôt de 13 millions de dollars au troisième trimestre de 2015.

Principaux résultats du secteur Postes Canada par rapport au troisième trimestre de 2015

Colis

  • Les revenus du secteur Colis ont diminué de 30 millions de dollars ou de 7,9 %.
  • Les volumes ont baissé de 2 millions d’articles ou de 5,2 %.
  • Pour les trois premiers trimestres de 2016, les revenus des Colis ont augmenté de 4,5 % et les volumes ont grimpé de 5,9 %, par rapport aux trois premiers trimestres de 2015.

 
Courrier transactionnel

  • Les volumes du Courrier transactionnel continuent à chuter de façon marquée. Ils ont connu 20 trimestres consécutifs de baisse.
  • Les volumes ont baissé de 120 millions d’articles ou de 13,8 %. Les revenus ont reculé de 79 millions de dollars ou de 10,8 %.
  • La diminution des revenus et des volumes est attribuable à l’incertitude causée par le risque d’un arrêt de travail. Un autre facteur qui a joué est le fait que les résultats du troisième trimestre de 2016 sont mis en comparaison avec ceux de la même période de 2015, alors que les élections fédérales avaient augmenté nos volumes.

 
Marketing direct

  • Les revenus du Marketing direct ont diminué de 45 millions de dollars ou de 15,2 %.
  • Les volumes ont baissé de 210 millions d’articles ou de 17,5 %.
  • Là encore, la baisse des résultats reflète l’incertitude causée par le risque d’un arrêt de travail et le fait que les résultats sont comparés à ceux du troisième trimestre de 2015, qui avaient bénéficié des envois pour les élections.

2016/11/25

Grâce aux économies découlant des efforts de transformation de l’entreprise en 2015 et à la solide croissance des colis qui se poursuit, le secteur Postes Canada a enregistré un léger profit avant impôt de 1 million de dollars au deuxième trimestre.

Les envois liés au recensement ont contribué à ce résultat qui correspond à peine au seuil de rentabilité. Les volumes du courrier transactionnel ont baissé de 3 % par rapport à la période correspondante de 2015, et auraient connu une diminution d’environ 6 % sans ces envois.

Durant cette période, le déficit de solvabilité du régime de retraite de Postes Canada a augmenté considérablement. Le montant estimatif du déficit atteint 8,1 milliards de dollars au 1er juillet 2016, alors que le déficit était de 6,1 milliards de dollars au 31 décembre 2015 (selon la valeur du marché des actifs du régime). L’importance et la volatilité marquée de cette obligation par rapport aux revenus et au profit de la Société posent des défis de taille à son autonomie financière.

Les secteurs Colis et Marketing direct représentent des occasions pour Postes Canada, l’entreprise de livraison de colis no 1 au pays. Toutefois, la croissance de ces secteurs ne sera pas suffisante pour régler les obligations de la Société au titre du régime de retraite, contrer le déclin continu du service Poste-lettres et investir dans le réseau et le service à la clientèle.

Principaux résultats du secteur Postes Canada par rapport au deuxième trimestre de 2015

Colis

  • Les revenus ont augmenté de 34 millions de dollars ou de 9,2 % pour atteindre 404 millions de dollars.
  • Les volumes ont connu une hausse de 4 millions d’articles ou de 8,5 %.

 

Courrier transactionnel

  • Les volumes ont baissé de 28 millions d’articles ou de 3 %.
  • Les revenus ont atteint 784 millions de dollars, ce qui représente une augmentation de 5 millions de dollars.
  • Depuis 2006, lorsqu’ils ont atteint leur point culminant, et ce jusqu’à la fin de 2015, les volumes du service Poste-lettres ont chuté de 1,6 milliard d’articles ou de 32 %.

 

Marketing direct

  • Les revenus du secteur Marketing direct se chiffrent à 296 millions de dollars, soit une diminution de 4 millions de dollars ou de 1,3 %.
  • Les volumes ont baissé de 35 millions d’articles ou de 2,8 %.

2016/08/26

Aujourd’hui, Postes Canada a publié ses résultats financiers pour le premier trimestre de 2016. Les résultats solides continus des Colis ont permis au secteur Postes Canada, l’entreprise de livraison de colis no 1 au pays, d’afficher un profit avant impôt de 44 millions de dollars.

Les volumes du courrier transactionnel ont diminué de 83 millions d’articles par rapport à la période correspondante de 2015. Ce déclin demeure un important défi. Pour le premier trimestre de 2016, les revenus générés par le secteur Marketing direct ont atteint 286 millions de dollars pour le secteur Postes Canada.

Bien que les colis et les envois de marketing direct représentent une occasion, leur croissance ne sera pas suffisante pour neutraliser le déclin du secteur de base Poste-lettres et capitaliser le régime de retraite. Elle ne sera pas suffisante non plus pour permettre à la Société d’investir dans son réseau et son service à la clientèle. Par conséquent, cette croissance ne sera pas suffisante pour assurer la viabilité financière à long terme de Postes Canada.

Principaux résultats du secteur Postes Canada par rapport au premier trimestre de 2015

Colis

  • Les revenus ont augmenté de 12,5 % ou de 41 millions de dollars pour atteindre 421 millions de dollars.
  • Les volumes ont connu une augmentation de 14,4 %, soit plus de 5 millions d’articles.
  • Les volumes des colis du régime intérieur, la catégorie de produit la plus importante, ont haussé de 20,5 %.

 

Courrier transactionnel

  • Les volumes ont baissé de 6,6 %.
  • Les revenus ont connu une baisse de 3 % ou de 40 millions de dollars, pour se situer à 849 millions de dollars.
  • Depuis le début de 2015, les volumes du courrier ont diminué d’environ un tiers de milliard d’articles.

 

Marketing direct

  • Les volumes ont baissé de 2,6 % ou de 50 millions d’articles.
  • Les revenus ont diminué de 3,5 % ou de 15 millions de dollars pour se chiffrer à 286 millions de dollars. Les revenus du service Courrier de quartier sont demeurés relativement les mêmes.

 

Coûts des avantages du personnel : Les coûts des avantages du personnel, y compris le régime de retraite, continuent d’être volatils et de présenter des défis importants. Ils ont baissé de 19 millions de dollars en raison d’une légère augmentation des taux d’actualisation utilisés pour calculer les coûts des régimes d’avantages en 2016, ainsi que des rendements positifs des actifs du régime de retraite en 2015.

2016/05/27

Postes Canada a publié aujourd’hui ses résultats financiers pour 2015. Nous avons réalisé une croissance record des colis en 2015, ce qui fait de Postes Canada l’entreprise de livraison de colis la plus importante au pays. Cette croissance a contribué au profit avant impôt de 63 millions de dollars pour le secteur Postes Canada. Le déclin des volumes de courrier transactionnel, qui ont chuté de près d’un quart de milliard d’articles, continue à présenter d’importants défis.

Principaux résultats du secteur Postes Canada par rapport à 2014

Colis

  • Les revenus, qui se chiffrent à 1,65 milliard de dollars, ont augmenté de 137 millions de dollars, soit 9,1 %.
  • Les volumes ont augmenté de 16 millions d’articles, soit 9,7 %.
  • Les colis génèrent actuellement plus de 25 % de nos revenus.

Courrier transactionnel

  • Les volumes ont baissé de 6,1 %.
  • Les revenus, qui s’élèvent à 3,2 milliards de dollars, ont diminué de 13 millions de dollars, ou de 0,4 %.
  • Depuis qu’ils ont atteint leur point culminant en 2006, les volumes du service Poste-lettres du régime intérieur, soit la catégorie de produits la plus importante, ont baissé de 1,6 milliard d’articles, ou de 32 %.

Marketing direct

  • La contribution du Marketing direct aux revenus se chiffre à près de 1,2 milliard de dollars en 2015.
  • Les volumes ont augmenté de 10 millions d’articles, ou de 0,2 %. Les revenus ont baissé de 11 millions de dollars, ou de 0,9 %.

 

Coûts des avantages du personnel : La forte volatilité du régime de retraite et des coûts des autres avantages du personnel continue à poser un défi à Postes Canada. Ces coûts ont augmenté de 189 millions de dollars, en raison surtout de la baisse des taux d’actualisation utilisés pour calculer les coûts des régimes d’avantages en 2015. Cette situation a été neutralisée en partie par l’incidence positive des rendements solides des actifs du régime de retraite en 2014.

Vous pouvez lire la version intégrale du Rapport annuel 2015 pour en apprendre davantage. Apprenez-en plus dans le prochain numéro du bulletin Accent sur nos affaires que vous recevrez bientôt.

2016/05/06

Page suivante »

Mises à jour par courriel

@